vendredi 19 mai 2017

Bouteflika et compagnie ont organisé la faillite de l'Algérie



Bouteflika n’a pas de projet. Il n’est pas venu pour assumer le pouvoir, mais pour le consommer. Il ne gouverne pas, il gère son fauteuil.

L’argent du présent et du futur a servi de magot de négoce pour le deuxième mandat, puis pour le troisième, puis pour le quatrième…



 Ce président est sans égards pour son peuple : l’administration Bouteflika a dépensé 8000 milliards de dollars, c’est-à-dire le PIB annuel de l’Allemagne, la Russie et la France réunis , sans que l’on ait réduit ne fût-ce que d’un pour cent, notre dépendance aux hydrocarbures, (qui représente toujours 98 % de recettes), ni édifier une industrie moderne et une nouvelle agriculture qui eussent pu donner du travail et nourrir les Algériens, en l’absence du pétrole.

Où est donc passé l’argent ? Dans les poches des "copains", les gros importateurs qui soutiennent Bouteflika et que Louisa Haanoun appelle oligarchie, ou dans celle des "coquins" qui se dorent au soleil des Tropiques.